Le magazine

Voir le dernier numéro




Rechercher un article

Dans le titreDans le texteTout

Alternance en Basse-Normandie

21/06/2010

Agrandir la taille du texte Réduire la taille du texte lecture tranquille

Région essentiellement rurale, la Basse-Normandie est composée de 3 départements. La population bas-normande s’élève à 1,5 million de personnes.

Le tissu économique de la région est constitué en grande partie de PME-PMI. Les zones de Caen-Bayeux, de Cherbourg et de Flers concentrent quelques grosses unités et la majorité de l’emploi industriel régional.

Ouverte sur l’Europe, son réseau de transports terrestres est de plus en plus performant. Sans oublier le transport de fret dont la position stratégique laisse espérer un développement régulier.



Pôles d’activités

L’agriculture (secteur primaire) couvre 78% du territoire et représente 7% des actifs, avec :

Les productions, notamment l’élevage bovin (lait et viande),

L’agroalimentaire, un secteur phare (20 500 actifs, soit 1 emploi industriel sur 5),

La mer, une ressource majeure : 1ère région française d’élevage de coquillages (conchyliculture).

L’industrie (secteur secondaire) emploie 19% des actifs, notamment dans l’automobile (10 000 emplois directs), la métallurgie, l’électronique et la mécanique.

Les services (secteur tertiaire) attirent 54,7% des actifs : santé, services à la personne et éducation et bien sûr le tourisme (32 200 emplois salariés).

La Région Basse-Normandie intervient notamment au niveau de la promotion touristique régionale (confiée au Comité régional du tourisme de Normandie), de la professionnalisation des acteurs du tourisme et sur le soutien aux filières (tourisme et handicap, tourisme social, véloroutes et voies vertes), dans un souci de structuration d’une offre touristique de qualité.

La région en chiffres

Part des moins de 25 ans dans la population totale : 31,4%

Part des moins de 25 ans dans la population active : 27%

Nombre d’apprentis : 11000 – Nombre de CFA : 32

Taux de femmes apprenties : 31,8 %

Budget alloué à l’apprentissage : 56,5 millions d’euros

Secteurs majeurs : agriculture/bâtiment/commerce/industriel/logistique/sanitaire et social.

Niveau de formation : nc

Nombre d’entreprises d’accueil : + de 5 000

Taux d’emploi sortant durable : 62,5 % un an après l’obtention d’un diplôme

La région s’engage :

Pour accompagner les apprentis dans leur parcours, la Région a pris un certain nombre de mesures visant à réduire les frais liés à la scolarité.

La boîte à outils et les tenues professionnelles

La Région Basse-Normandie participe au financement de la boîte à outils prêtée par le Centre de Formation d’Apprentis et finance également la tenue professionnelle et les équipements de protection individuelle.

L’aide aux transports

Pour chacun des déplacements en formation au CFA, les frais de transport, de restauration et d’hébergement peuvent être en partie pris en charge par la Région.

De même, pour les déplacements quotidiens sur le réseau TER bas-normand ou vers Rennes, les apprentis peuvent bénéficier d’un abonnement Solidari’ter Formation.

L’aide à la mobilité européenne programme leonardo apprenti

Une aide peut être accordée aux jeunes désireux d’effectuer un stage de 2 à 6 semaines dans une entreprise d’un autre pays de l’Union Européenne.

Initiatives

La Bourse Jeune Europe

Elle permet aux jeunes bas-normands de 16 à 25 ans de partir à la découverte d’un ou plusieurs pays d’Europe, seuls ou en groupe de 5 personnes maximum.

Le thème du séjour peut concerner n’importe quel domaine : culturel, sportif, historique, scientifique, environnemental, etc...

Chacun des membres du groupe peut recevoir jusqu’à 500€.

La Bourse Jeune Europe est financée par le Conseil Régional de Basse-Normandie qui a chargé le CRIJ d’en assurer la gestion.

Les candidats doivent proposer un projet visant à découvrir un aspect d’un ou plusieurs pays d’Europe (à l’exception de la France) dans quelque domaine que ce soit : culturel, historique, scientifique, sportif.... Les projets doivent être conçus par les jeunes eux-mêmes.

La réalisation des projets doit intervenir durant l’été qui suit la date d’accord de la bourse. Ils doivent se dérouler entre le 1er juillet et le 15 octobre de chaque année.

Pour plus d’informations : http://www.crij-bn.org

 

Les derniers articles

  • 73% des jeunes veulent être leur propre patron
  • Les « jobs à la con », le vrai mal du siècle
  • Le bureau n'est pas mort.
  • Attractivité des start-ups en baisse
  • La formule magique du bonheur au travail
  •  

     





    Nos dernières offres du jour

    Expert Local Samsung

    Deviens un(e) Expert(e) Local(e) SAMSUNG WeAreSmart t?offre la possibilité de travailler dans...

    Technicien de maintenance réseau d'eau et...

    Peut realiser des commandes de pieces specifiques (autre qu'outillage commun) Realiser les...

    Assistant de gestion H/F

    SBC INTERIM & RECRUTEMENT recherche pour l'un de ses clients, un(e) Assistant(e) de gestion...







    isefac_ok-1.jpgpigier2017.jpgorange.jpglogo_mairie17-2.jpg


    © 2020 Recrut.com